Tenimyu Eternity

Forum consacré à Tenimyu
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bric à Brac de Shigure-chan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Sam 9 Fév - 15:29

oula tu nous fait 2 fic en parallèle sa va être dur a suivre ^__^
trés bien comme toujours sauf et oui il faut bien un sauf des fois, akaya appel toujours yanagi "renji" et n'oubli pas qu'il s'adresse a bunta en disant toujours "marui sempai", n'oublis pas le sempai, akaya ne se permet pas de l'appelé bunta car il est plus jeune que lui ^___^

et oui faut t'embété avec mes caprice un peut des fois lol
(contente j'ai posté avant makichan hahaha )
Revenir en haut Aller en bas
Shigure-chan
Appat de l'association
Appat de l'association
avatar

Nombre de messages : 1273
Age : 27
Localisation : à la recherche de cosplays~
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Sam 9 Fév - 18:18

lol merci (j'ai changé mes petites n'erreurs ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cosplay-no-sekai.skyrock.com
Shigure-chan
Appat de l'association
Appat de l'association
avatar

Nombre de messages : 1273
Age : 27
Localisation : à la recherche de cosplays~
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Lun 11 Fév - 2:53

Alors...

INDIGESTION
Chapitre 2

Après être rentré de l’hôpital, le brun était directement rentré chez lui. Décidément, son senpai n’avait pas fait attention à sa santé. Une idée vint à Kirihara et il décida de la mettre en exécution dès le lendemain…

En sortant de l’entraînement, Kirihara s’arrêta à une pâtisserie sur le chemin de l’hôpital. Il y acheta une part d’un gâteau à la crème avec des fraises. Le brun, une fois arrivait à l’hôpital, alla saluer rapidement son capitaine en cachant la pâtisserie, bien entendu et alla voir Bunta. Il frappa à la porte…pas de réponse. Alors il ouvrit et vit Bunta en train de renfiler son tee-shirt. Rouge, Kirihara referma rapidement la porte et alla s’installer sur une chaise à côté du lit de son senpai.
-‘lut ! Sa va ?
-Oui, Marui-senpai. Et…
-Moi sa va !
Mouais…Kirihara n’était pas très convaincu surtout qu’il avait dit ça sur un ton énervé…
-En manque de sucre ?
-Tu peux pas savoir…En plus je suis surveillé ! y’a une infirmière qui passe toute les cinq minutes…
Quand on parlait du loup, on en voyait la queue. Une infirmière assez costaude à l’air mauvais entra dans la chambre, regarda rapidement les deux garçons et repartit aussi sec. Assez flippante…Kirihara sourit et ouvrit la boite contenant la part de gâteau qu’il montra à Bunta. Celui-ci regarda la part avec envie et la suivait du regard lorsque Kirihara la bougeait.
-On dirait un chien !
-Rah ! Tait-toi et donne la moi !
-Pas question…Pas le droit.
Le brun en mangea un morceau, un deuxième…Il prit la fraise qui était sur le dessus et posa la part de gâteau à côté de lui. Il se tourna vers son senpai et lui sourit.
-Si t’en veux viens en chercher…
Et le brun mit le fruit entre ses dents, regardant fièrement son senpai. Il vit alors ce dernier, approchait d’un pas félin vers lui et s’asseoir sur ses genoux. Il passa ses bras autour du cou du brun qui rougit vivement, puis prit le fruit dans sa bouche avant de le manger. Le brun sourit et passa ses bras autour de la taille de son senpai. Il posa ses lèvres sur celle de son kohai et l’embrassa tendrement. Le baiser avait un goût sucré, ce qui lui rappela la part de gâteau qu’avait posé le brun. Tout en approfondissant le baiser, Bunta tandis la main vers la part de gâteau posé plus loin. Quand il l’eut attrapé, il rompit son baiser avec le brun et se releva doucement, le regardant dans les yeux. Puis il alla se rassoire sur son lit et le brun tilta enfin. Son senpai avait profité de leur baiser pour prendre la part de gâteau et était en train de la manger. Le brun se leva aussitôt pour l’empêcher d’engloutir le gâteau mais ce fut trop tard. Kirihara soupira et alla s’asseoir à côté de Bunta qui se léchait à présent les doigts.
-Tu l’as acheté où ? Il était bon…
Pour toute réponse, le brun poussa délicatement le garçon sur son lit et passa sa langue sur les lèvres de Bunta, léchant ainsi les bouts de gâteau restaient collé. Puis il reprit possession de ses lèvres pour un léger baiser avant de se lever. Son senpai se réinstalla sur son lit et regarda son kohai d’un air contrarié.
-Pourquoi tu n’as pas continué ?
Il eut sa réponse lorsque l’infirmière ouvrit la porte d’un coup et se dirigea vers lui. Bunta recula sur son lit en la voyant arriver vers lui…mais elle ne fit que prendre le plateau repas vide du joueur et repartit aussitôt.
-Vraiment flippante…
-A qui le dis-tu…
Il soupira et regarda vers le brun qui commençait à reprendre ses affaires.
-Tu pars déjà ?
-Ouais…j’ai un contrôle d’anglais demain…
Bunta fit la moue. Il aurait voulu que son amant reste quand même un peu plus longtemps mais bon…Il se releva et alla enlacé le brun. Ce dernier déposa un rapide baiser sur le front de son senpai et alla ouvrir la porte.
-Révise bien ton anglais
-Mouais…
Et il partit. Bunta alla jeter la boite de la pâtisserie et se décida à aller voir son capitaine.

Kirihara arriva légèrement en retard à l’entraînement mais Sanada étant parti voir Yukimura, il ne se fit pas engueuler. Il alla se changer avant d’aller sur les courts. Il s’échauffa avec Yanagi puis il vit Jackal et alla vers lui.
-Où est Marui-senpai ?
-Là-bas.
Le joueur montra le local et le brun s’y dirigea en courant. Au bruit des balles qu’il entendait, il comprit que son senpai s’entraînait contre le mur du local. Cela faisait deux jours qu’il était revenu et ce dernier était souvent énervé…Manque de sucre évidemment. Néanmoins quand Bunta vit son kohai, il sourit et arrêta de faire rebondir sa balle contre le mur.
-Alors ton contrôle d’anglais ? T’as eu la note ?
Le brun déglutit et commença à faire demi-tour mais fut rattrapé.
-Laisse moi deviner…Tu l’as foiré !
-Ouais…J’aime pas l’anglais.
-Franchement Akaya…Bon, alors je pense que je vais devoir te donner des cours particuliers…
Tout en disant ses mots, Bunta avait plaqué Kirihara contre le mur et avait glissé ses mains sous son tee-shirt. Il déposa quelques baisers dans son cou ainsi que quelques suçons puis s’attarda sur ses lèvres mais ne l’embrassa pas. Il enleva ses mains du torse du brun et alla ramassé sa raquette. Le brun voulut protester.
-Puni…
-A cause de mon anglais ?!
-Oui…Mais t’inquiète pas…Si t’es sage jusqu’à la fin de l’entraînement, je pourrais te punir d’une façon que tu apprécies…
Il se lécha rapidement le doigts puis retourna vers les cours de tennis, suivi de Kirihara.

OWARI !!

Voilà c’est fini. C’était court et j’ai pas fait de lemon xD Bah…j’avais prévenu que j’allais faire un shonen-ai…J’ai eu cette idée de fic y’a un moment…en Décembre d’après ma mémoire et mon brouillon à idée de fic xD

___________________________________________________________________________
Et tadam!!! Le chapitre 15 de Tasukete =3 Je l'ai fini de Samedi après-midi mais dans un élan de sadisme j'ai décidé de ne la poster que Lundi...Il est 00h46 donc on est Lundi =3

Chapitre 15

Sengoku regarda les voyous détaller. Il s’occuperait d’eux plus tard car pour l’instant Atobe l’inquiétait plus qu’autre chose. Il courut en boitant jusqu’au corps du châtain qu’il prit dans ses bras. Il s’en voulait terriblement d’avoir impliquer le garçon dans cette histoire. Doucement, il posa ses lèvres sur celle du châtain et sentit des larmes couler sur ses joues. Les fines gouttelettes tombèrent sur le visage d’Atobe qui était toujours évanoui. Soudain, le roux sentit un léger poids sur son épaule gauche. Levant la tête, il vit Akutsu qui regardait inquiet les deux garçons.
-Tu devrais le rhabiller correctement…On va le ramener chez lui…Et toi tu viens chez moi.
Sengoku voulut essuyait ses larmes avec sa main droite mais il s’aperçut qu’il n’arrivait pas à bouger son bras droit. Il vit alors où le couteau l’avait touché…C’était assez horrible de voir son bras ainsi…Aussi il détourna la tête, essuya ses larmes à l’aide de son bras encore valide et essaya de rhabiller Atobe. Akutsu, voyant la difficulté qu’éprouvait le roux à effectué ces gestes, l’aida. Il prit ensuite Atobe dans ses bras et le porta jusque devant le hangar, là où sa moto était garée. Dehors il faisait nuit…Combien de temps s’était passé depuis leurs enlèvements ? Et puis…
-Comment tu as su où j’était ?
-…Je t’ai appelé tout à l’heure…Mais j’entendais que des bruits de bagarre.
-Et ?
-Bah, j’ai écouté vite fait, raccroché et j’ai continué à rouler sur ma moto avant d’entendre des bruits de lutte dans cet hangar…Alors je suis rentré et je t’ai vu te battre.
Sengoku ne répondit pas et s’installa sur la moto, tenant Atobe contre lui tandis qu’Akutsu s’installait et démarrait sa moto. Ils roulèrent pendant un moment, le roux indiquant à chaque fois la direction à prendre pour aller chez Atobe. Une fois arrivé, plusieurs domestiques ainsi qu’un femme habillé de manière chic arrivèrent en courant.
-Keigo !
-Atobe-sama !
La jeune femme ordonna aux domestiques de descendre Atobe de la moto et de l’emmener jusqu’à le maison, dans sa chambre. Elle se tourna vers Akutsu et Sengoku, le regard furieux.
-Partez d’ici tout de suite !
Sengoku voulut lui parler mais il fut arrêter par Akutsu qui le fit remonter sur la moto et ils partirent. Ils arrivèrent devant une maison assez modeste et une jeune femme arriva en courant.
-C’est ta sœur ?
-Jin !!! Où étais-tu ? Oh bon sang ! Vous avez du sang partout…
La jeune femme aida Sengoku à descendre de la moto et ce dernier sentit ses jambes se dérobaient. Il fut rattrapé par Akutsu qui l’aida à marcher.
-Nan c’est ma mère.
-Yuuki Akutsu…Enchanté.
-Sengoku…Ki…yosumi…
Il avait atteint le seuil de tolérance à la douleur et s’était évanoui.
-Franchement…
Akutsu et sa mère, emmenèrent le roux à l’intérieur de la maison et l’installèrent sur le canapé. Là, ils commencèrent à panser ses plaies…



Sengoku ouvrit douloureusement les yeux et ne vit qu’un plafond blanc…L’hôpital ? Il tourna douloureusement la tête et vit la silhouette d’une femme en train de cuisiner apparemment. Le roux referma les yeux et les rouvrit lentement. Ah oui c’est vrai…Il était chez Akutsu…Depuis combien de temps d’ailleurs ? La jeune femme arriva à son chevet et lorsqu’elle vit que le rouquin était réveillé, elle lui sourit. Elle se releva, retourna dans la cuisine et ramena un plateau avec un bol de riz dessus.
-Il faut que tu manges…
-Ca fait combien d’heures que je dors ?
-Ca fait trois jours.
Sengoku regarda la jeune femme stupéfait. Trois jours ? On était donc Lundi ? Matin ou soir ? Le roux tenta tant bien que mal de se redresser sur le canapé et regarda dehors. Il faisait nuit…Bon sang…Et Atobe ? Comment il allait ? Il fallait qu’il aille le voir, qu’il s’excuse…mais voudra-t-il encore de lui ? Tandis qu’il était perdu dans ses pensées, Akutsu qui rentrait des cours, alla s’asseoir en face de Sengoku, là où était sa mère quelques minutes auparavant. Il lui tendit le bol de riz et le força à manger. Puis après que le roux ait fini, il le força à se rallonger. Sengoku se rendormit aussitôt.


Une jeune femme tournait en rond devant la grande porte de la chambre d’Atobe Keigo, son fils. Depuis qu’il était revenu, inconscient sur une moto, il avait changé. Le châtain ne souhaitait voir personne, n’allait pas en cours, mangeait peu. Sa mère devait bientôt repartir en voyage mais partir en laissant son fils dans cet état, l’inquiétait. Le majordome attitré de son fils vint la voir. Elle devait y aller, sa voiture était prête.
-Ne laissait personne extérieur à la demeure venir le voir. Faites en sortes qu’il mange et qu’il est tout les cours qui lui manque.
-Bien Atobe-sama.
Elle sourit, tourna les talons et partit. Le majordome soupira et entrouvrit la porte de la chambre de son jeune maître. Ce dernier dormait, la tête enfoui dans ses oreillers. Il referma la porte et retourna dans la salle des domestiques.


Il pouvait à nouveau marcher et ressentait enfin son bras droit. On était Jeudi…Hors de question d’aller en cours. De plus les vacances arrivaient à la fin de la semaine…Il demanderait les cours à quelqu’un de sa classe. Pour l’instant il ne souhaitait qu’une chose. Aller voir Atobe…s’excuser…prendre de ses nouvelles. Il alla voir Akutsu qui était dans sa chambre et lui demanda s’il pouvait l’emmener chez Atobe. Le grisé accepta et ils redescendirent pour aller devant la maison où était garé la moto. Montant à l’arrière, il s’agrippa fermement à la taille d’Akutsu. Il n’avait encore pas assez de force pour se cramponner à autre chose, le grisé le savait et le laissa faire. Ils roulèrent sans casque(1) et arrivèrent rapidement devant la demeure d’Atobe. Akutsu laissa là Sengoku et repartit. Le roux aperçut alors un groupe de personne avançait vers lui. L’équipe de Hyotei ? Il se dirigea vers eux et adressa la parole au garçon avec la casquette…Shishido d’après ses souvenirs.
-Qu’est-ce que vous venez faire ici ?
Le brun ne répondit pas alors le garçon à ses côtés, plus grand que Shishido, lui répondit.
-Atobe n’est pas venu en cours depuis une semaine…On va voir comment il va et…toi ?
Sengoku baissa la tête. Il s’en doutait après tout…Il sentit une main sur son épaule et vit Shishido l’entraînait à l’écart du reste de l’équipe, rejoint par l’autre garçon dont le nom revint à l’esprit du roux. Ootori.
-Ecoute…on était là quand…Atobe a été violé.
-Oui…quand on t’a emmené à l’hôpital…
-Il…Il n’a pas été violé cette fois-là…je suis arrivé à temps…
-Cette fois-la ?!
-…
Sengoku retint ses larmes. Il n’aimait pas tellement se montrer dans un état de faiblesse comme celui-ci.
-Tu sais pourquoi Atobe ne vient plus en cours ?
-La semaine dernière…vendredi soir…Atobe s’est fait violer devant moi…je…n’ai pas pu le défendre !
Ootori et Shishido comprenaient mieux à présent. Ils comprirent également qu’il y avait quelque chose de fort entre leur capitaine et le membre de Yamabuki.
-Vous sortez ensemble n’est-ce pas ?
-Malheureusement je pense que sa ne va pas durer après ce qu’il s’est passé…
-Ne t’inquiète pas.
Il eut le droit à un sourire de la part d’Ootori et ils retournèrent vers le groupe des Hyotei qui étaient devant la porte d’entrée. Ils entendirent des protestations et la voix d’un homme âgé.
-Désolé. Vous ne pouvez voir Atobe-sama pour l’instant.
-M’enfin ! On est de son équipe !
-Désolé…et enlevez votre marmotte qui dort et bave sur mes chaussures je vous prie.
Kabaji prit le blond par le col et le posa sur ses épaules en sac à patate. Gakuto tenta de protester mais fut arrêter par Oshitari. Hiyoshi aussi les épaules et commença à faire demi-tour. Il vit alors Ootori, Shishido et Sengoku.
-Nous ne pouvons voir Atobe aujourd’hui…Son majordome ne veut pas nous laissez entrer.
Déçu l’équipe de Hyotei fit demi tour suivi après de Sengoku…Mais celui-ci se fit rattraper par le majordome qui lui retint le bras. Il le regardait presque implorant.
-Vous…Vous pouvez le voir…S’il vous plait.
Le vieil homme fit une courbette tandis que les Hyotei regardait Sengoku surpris. Pourquoi lui avait-il de le voir ?! Bien sur Ootori et Shishido le savait, aussi ils poussèrent les autres à partir.

Fin du chapitre 15


(1) pas bien >_< Mettez un casque quand vous roulez en scooter ou en moto ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cosplay-no-sekai.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Lun 11 Fév - 14:14

pour indigestion, je voyais plus bunta en seme et akaya en uke, dis moi que sa va finir dans se sens là par pitié ou sa va me perturbé à vie je crois

bah dis don heureusement que super akutsu est là, le majordome on lui a donner un non avec nee-chan, c'est charle Henrry un lioné ou un marseillé je sais plus trop lol

contente j'ai posté avant maki-chan ^____^
Revenir en haut Aller en bas
Shigure-chan
Appat de l'association
Appat de l'association
avatar

Nombre de messages : 1273
Age : 27
Localisation : à la recherche de cosplays~
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Lun 11 Fév - 14:34

bah Indigestion est fini mais si j'avais continué (avec un lemon) Bunta aurait été Seme ^_^ (même si je l'aime bien en Uke aussi Very Happy ) Peut-être que j'écrirais une suite un jour...pour l'instant celle-ci est terminé x)

Pour Tasukete, Akutsu powaa!!! J'aime trop ce perso alors je le fait souvent intervenir =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cosplay-no-sekai.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Lun 11 Fév - 14:42

tu veux pas crire une yuushi atobe alors, ou mieu une yuushi jirohh!!!!!! je te demande ça pour pas que tu t'ennuis lol

ou du yuuta mizuki j'adore ce couple aussi

oui akutsu est bien, bon ok il est caracteriel, bon ok il est possésif, bon ok il est agréssif bon ok il est désagréable mais il est bien au sinon lol
Revenir en haut Aller en bas
Shigure-chan
Appat de l'association
Appat de l'association
avatar

Nombre de messages : 1273
Age : 27
Localisation : à la recherche de cosplays~
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Lun 11 Fév - 16:46

bah...J'ai bien une idée de fic YuushiXAtobe dans mon dossier idée fic...Va falloir que je l'écrive alors xD

inscrit dans ces projets fics de la semaine: Tasukete chap 16 et fic YuushiXAtobe

allez! chuis d'humeur dédicace! Tu la veux dans quel genre la YuushiXAtobe? Shonen-ai? Yaoi? Lemon?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cosplay-no-sekai.skyrock.com
makichan
Admin, soigneuse et meneuse d'action de l'association
Admin, soigneuse et meneuse d'action de l'association
avatar

Nombre de messages : 2427
Age : 31
Localisation : sur un vélo à côté de Kaido en plein footing ^^
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Lun 11 Fév - 22:16

Lol Kitties!!!
Et oui, tu as posté avant moi, mais il faut dire que d'habitude je suis souvent sur le forum alors que là, je suis en cours à Bordeaux (alors que l'académie est en vacances T_T), donc je n'ai pas pu le voir plus tôt ^^
Mais je compte réparer cette erreur et tenterais de continuer poster avant toi niark

Bouhaha!!!! La confrontation approche!!! Comment Atobe va être face à son Gokukinou (*inspiration soudaine*)? Comment Sengoku va-t-il arrivait à le remettre sur pattes?

_________________
Fushuuuu powaaaaaa!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://makichan.cowblog.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Mar 12 Fév - 13:58

veux du lemon veux du lemon!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

bah moi ma mère vien de rentrée de son opération docn mon beau père a la maison pendant 2 semaines, donc difficulté pour venir pendant 2 semaines lol
mais je ne perdrais pas makichan *happy*
Revenir en haut Aller en bas
Shigure-chan
Appat de l'association
Appat de l'association
avatar

Nombre de messages : 1273
Age : 27
Localisation : à la recherche de cosplays~
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Mar 12 Fév - 17:19

Kitties > OK ;) J'vais commencer ça cette semaine ^^ (vu que j'ai fini mon quotat de chap pour Tasukete cette semaine xD)


Chapitre 16

Une fois les membres de l’équipe de Hyotei furent partis, le majordome se redressa et fit entré Sengoku à l’intérieur de la maison. Le roux failli d’ailleurs tomber à la renverse en entrant dans la maison. Dieu, que c’était grand ! Sengoku avait déjà eut un aperçu avec l’extérieur mais vu de l’intérieur cela paraissait encore plus grand. Le majordome fit signe au joueur pour qu’il le suive et ils commencèrent à monter d’imposants escaliers.
-Atobe-sama est tombé malade.
-Vrai…vraiment ? Qu’est-ce qu’il a ?
-Nous n’en savons rien…Il refuse toutes approches et tout contacts.
Ce n’était pas étonnant…Après ce qu’il lui était arrivé, il y avait de quoi être malade. Néanmoins une question lui trottait dans la tête.
-Pourquoi vous m’avez laissé rentrer alors que je ne suis pas de Hyotei ?
-Parce que je sais que vous comptez beaucoup pour Atobe-sama.
-He ?
-Je vous ai vu vous embrassez l’autre jour.
Le roux rougit fortement et baissa la tête. Ca devait être le jour où il avait demandé à Atobe de venir le voir quelques minutes…Il montèrent encore un étage et commencèrent à avancer le long d’un couloir fortement éclairé avec des portes de tout les côtés. Il arrivèrent enfin devant une porte un peu plus imposante que les autres. Le majordome entrouvrit la porte et regarda dans la chambre. Apparemment il dormait, alors il referma doucement la porte et se tourna vers le roux.
-Restez à ses côtés je vous prie.
Il s’inclina et repartit, laissant seul Sengoku. Ce dernier déglutit et ouvrit la porte. Il faisait noir dans la chambre d’Atobe et seul un léger rayon de lumière filtré à travers les rideaux. Il referma la porte et avança doucement vers le lit du châtain. Quand il vit son visage, Sengoku dû se retenir de l’embrasser. Qu’est-ce qu’il pouvait être beau quand il dormait…Il approcha doucement son visage du sien voulant l’embrasser mais s’arrêta avant. Des larmes coulaient des yeux clôt du châtain. Alors il décida de s’assoire sur la chaise à côté du lit.

Il n’arrêtait pas de revoir ces moments dans sa tête. Il en faisait même des cauchemars ! Comment lui, Atobe Keigo avait-il pu être violé ?! Ses blessures faites par le fouet de cet homme qu’il ne connaissait pas, le brûlait et il sentait encore sa présence en lui. Atobe s’agita dans son sommeil et Sengoku se leva de sa chaise. Le châtain ouvrit lentement les yeux et vit une silhouette au dessus de lui. Il l’associa à celle du voyou et se mit à hurler.
-NE M’APPROCHEZ PAS !
-Atobe !
Le châtain était à présent assis sur son lit à donner des coups à Sengoku sans savoir que c’était lui. Le roux tenta de le calmer mais rien n’y faisait. Ce n’était pas lui qu’il voyait…Quelle idée d’avoir plongé la chambre dans le noir !
-A…Atobe !
Il ne l’entendait pas et le rouait de coups qui lui faisait mal. Sengoku monta sur le lit, plaqua et chevaucha Atobe. Ce dernier en profita pour donner plus de coups. Le roux lui attrapa les poignets mais le châtain passa au coups de pieds. Alors Sengoku se laissa tomber sur Atobe et l’enlaça. Il sentit le corps du châtain se contorsionner sous lui afin de se dégager.
-La…LACHEZ MOI !!!!
Des larmes coulaient sur les joues de Sengoku. Tout ceci était de sa faute. Il savait qu’il n’aurait jamais dû parler à Atobe de ses problèmes…Il aurait dû le protéger ! Le roux plaqua ses lèvres sur celle d’Atobe qui lui mordit la lèvre alors il rompit rapidement le baiser.
-KEIGO !
La châtain se calma en entendant son prénom et arrêta tout mouvements de défense. Il sentit des gouttes lui tomber dessus et tenta d’habituer ses yeux à la lumière. Sengoku lui ne bougea pas mais il tenait toujours les poignets d’Atobe contre le lit. Alors le châtain vit le visage de Sengoku à la faible lumière qui perçait à travers les rideaux de sa chambre et se rendit compte de ce qu’il avait fait précédemment. Il avait roué de coups le garçon qu’il aimait. Et oui car malgré ce qui lui était arrivé, Atobe n’était pas parvenu à en vouloir à Sengoku. Il le regarda. Il pleurait et saignait à la lèvre ? C’était de sa faute ? Il ne savait pas comment rompre ce silence pesant.
-Je…
-Excuse moi…Je n’ai pas pu te protéger !
-Sengoku…
-Tu…On peut se séparer si tu veux mais…
Atobe se redressa sur son lit et embrassa Sengoku. Le quitter ? Jamais ! Il avait comprit depuis un moment que le roux comptait énormément pour lui. Il ne se passait pas un instant sans que son visage lui vienne en tête. Sengoku le comprit et enlaça Atobe tendrement tout en approfondissant la baiser. Il passa ensuite une de ses mains sous la chemise du châtain et lui caressa doucement le dos, sur les blessures causés par le fouet. Un frisson parcourut le dos du capitaine de Hyotei qui se retrouva une nouvelle fois plaqué contre son lit. Le roux passait à présent ses mains sur le torse de son amant après avoir soulevé sa chemise. Il rompit le baiser et passa doucement sa langue sur la joue du châtain pour continuer en descendant lentement le long de son cou, laissant un suçon. Arrivé à la barrière de tissu qu’il avait relevé quelques instants auparavant, il reprit possession des lèvres d’Atobe pour un léger baiser. Le châtain passa ses bras autour du cou du roux et approfondit une nouvelle fois le baiser. Sengoku en profita pour faire glisser ses mains jusqu’au pantalon (1) d’Atobe. Ce dernier eut un nouveau frisson suivi de quelques tremblements. Sengoku s’arrêta alors, rompit leur baiser et le regarda inquiet. Apparemment il n’était pas encore prêt pour ça…aussi, le roux enleva sa main et se laissa tomber à côté d’Atobe qui remit sa chemise.
-Désolé…
-Tu n’as pas à t’excuser…C’est moi qui veut aller trop vite…C’est encore trop tôt(2).
Un bruit de ventre se fit entendre et Atobe rit. Sengoku se mit la main sur le ventre et regarda le châtain.
-Où je peux trouver à manger ?
-Laisse je vais appeler quelqu’un.
-Nan c’est bon.
Il se leva et se dirigea vers la porte de la chambre.
-Je vais chercher et je reviens.
-Ok…
Sengoku ouvrit la porte et sortit de la chambre tandis qu’Atobe se levait de son lit et se dirigeait vers la fenêtre. Il regarda dehors. La nuit commençait à tomber…

Le roux n’avait pas bougé de devant la porte après l’avoir refermé. Trois soubrettes et le majordome étaient devant la porte. Deux debout, les deux autres par terre.
-Pourquoi vous…
Une des soubrettes posa sa main sur la bouche de Sengoku, l’empêchant de parler. Puis les deux qui était assise par terre se relevèrent et emmenèrent Sengoku plus loin dans le couloir. La soubrette enleva sa main.
-Pourquoi vous étiez devant la porte ?
-Nous avons entendu des cris dans la chambre d’Atobe-sama.
-Alors nous sommes monté mais
-Je les ai arrêté et je leur ai raconté que vous étiez avec Atobe-sama.
-Et ?
-Nous avons écouté à la porte.
-Mais il n’y a rien eu d’intéressant apparemment…
-Dommage…
Sengoku ria. Atobe avait des domestiques assez perverses ! Il allait devoir faire attention la prochaine fois. Le roux demanda où était la cuisine et le majordome(3) lui dit qu’il n’avait pas à se déplacer et lui demanda se qu’il désirait.
-Euh…Comme vous voulez tant que ça se mange.
Le majordome partit tandis que les soubrettes raccompagnèrent Sengoku jusqu’à devant la chambre de leur jeune maître. Elles souhaitèrent bon courage à Sengoku et repartirent en gloussant. Le roux sourit et rentra dans la chambre mais Atobe n’y était plus. Il entendit un bruit d’eau qui coulait et en déduisit qu’Atobe devait être dans sa salle de bain…probablement. Il se retint d’aller jeter un coup d’œil et alla s’assoire sur le lit de son amant avant de s’y allonger. Il ferma les yeux quelques minutes et s’endormit.

Le majordome frappa à la porte mais personne ne lui répondit. Hésitant à entrer, la porte s’ouvrit alors sur Atobe.
-Je suis content de voir que vous allez mieux.
-Merci…
Le châtain prit la chariot avec le repas et retourna dans sa chambre. Le majordome ferma la porte et repartit en chassant les soubrettes cachés pas loin. Atobe alluma la lumière et vit que Sengoku était allongé sur son lit. Il sourit, s’en approcha et vit que le roux dormait. Il laissa le chariot à proximité, éteignit la lumière et s’allongea à son tour sur son lit avant de se lover contre Sengoku.

Fin du chapitre 16


(1) de son pyjama quoi xD
(2) Se sera quand le bon moment alors ?! è_é Ah ! c’est moi qui écrit c’est vrai xD
(3) Décidément, écouté Vampire de Kato Kazuki et regardait le clip de temps en temps entre trois/quatre phrase sa influence xD Le serviteur de Kato dans le clip bah…le majordome à sa tête quand je l’écoute xD Alors que d’habitude il ressemble plus à Watari dans Death Note ! Remarquez…ils se ressemblent un peu Oo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cosplay-no-sekai.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Mar 12 Fév - 19:11

j'ais encore posté avant toi makichan lol LEVEL UP!!!!!!

j'ai vraiment crus qu'ils allaient couhé la desuite lol, mais j'allais trouvé sa vraiment prcosse aprés le choc qu'a reçut atobe lol

les souvrette en fait je suis l'une d'entre lol, a tout écouter en sortant de nul par lol
Revenir en haut Aller en bas
makichan
Admin, soigneuse et meneuse d'action de l'association
Admin, soigneuse et meneuse d'action de l'association
avatar

Nombre de messages : 2427
Age : 31
Localisation : sur un vélo à côté de Kaido en plein footing ^^
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Mar 12 Fév - 21:04

Et oui, tu as posté avant moi, mais c'est parce que je suis en cours alors on verra quand je reprendrais le boulot la semaine prochaine ^^
Je suis une autre des soubrettes ^^

C'est sur que ca aurait été bizarre en effet qu'ils couchent déjà ensemble... Mais il va falloir qu'ils vivent leur petite vie de couple et qu'ils règlent leur compte aux méchants avant...

_________________
Fushuuuu powaaaaaa!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://makichan.cowblog.fr/
dragonise
vice-présidente et stratège de l'association
vice-présidente et stratège de l'association
avatar

Nombre de messages : 2266
Age : 30
Localisation : under a sky with lot of star
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Mar 12 Fév - 21:17

moi sa ma fait rappeller d'ecrire la suite de laria XD

car les soubreete me l'on rappeller !! je la vois bien ecouter à la porte et faire des commentaires XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonise.skyrock.com
Shigure-chan
Appat de l'association
Appat de l'association
avatar

Nombre de messages : 1273
Age : 27
Localisation : à la recherche de cosplays~
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Dim 17 Fév - 2:01

Auteur : Shigure-chan
Base : Prince of Tennis
Genre : Yaoi...Lemon!
Couple : OshitariXAtobe
Disclaimer : Ils sont à moi >_< nan en fait je les emprunte à Konomi-sensei pour ma fic ^^
Note : Idée qui me trottait dans la tête depuis Décembre 2007 xD Dédicace à Kitties!



Un jour comme les autres…Un vendredi. Oshitari Yuushi, joueur de tennis à Hyotei, marchait dans la rue. Ses parents étaient absent ce soir et il avait donc la maison pour lui seul. Enfin…sûrement pas tout seul ! Il se dirigeait vers la demeure de son capitaine et amant, Atobe Keigo. Tout en marchant, le brun se demandait comment sa soirée allait se déroulé si Atobe venait…Déjà, il comptait coucher avec lui ! La dernière fois, ils avaient été surpris pas Kabaji…Situation assez étrange et embrassante car le garçon n’avait laissé transparaître aucune émotion et était reparti…Oshitari sortit de ses pensées lorsqu’il marcha sur quelque chose de dur qu’il ramassa. Des menottes ?
-Intéressant…
Le brun remonta ses lunettes et continua à marcher. Des menottes avec la clé ? Cette découverte lui avait donné une idée pour égayer sa soirée.

Atobe se leva de son bureau et se dirigea vers la fenêtre de sa chambre. Il avait enfin fini son exercice de mathématique et dehors le soleil se couchait déjà…Il aurait bien passer sa fin d’après-midi à jouer au tennis mais avec qui ? Soudain, il vit une silhouette franchir à pied la barrière de la demeure. Atobe attendit que la personne soit visible et il reconnut Oshitari. Pourquoi venait-il ? Le châtain sortit de sa chambre.

Enfin arrivé ! Le chemin était vraiment long de chez lui à chez Atobe à pied. Oshitari sonna à l’imposante porte d’entrée et attendit. Qui viendrait lui ouvrir aujourd’hui ? Soubrette ou majordome ? Ce ne fut ni l’un, ni l’autre mais le jeune maître de la maison, Atobe.
-Hello !
-Bonsoir…Tu es venu pour quoi ?
-Ca te dit de venir passer la soirée chez moi ?
-Pourquoi Ore-sama devrait venir ?
Oshitari s’approcha d’Atobe et lui chuchota doucement à l’oreiller, ce qui fit parcourir un frisson le long du corps du châtain.
-Parce que nous serons seul…
-D’accord.
Ils se sourirent et Atobe fit entrer Oshitari le temps qu’il demande à ce qu’une voiture soit prête pour les emmener à la maison du brun. Le châtain mit une veste et ils partirent en voiture. Durant le trajet, Oshitari avait allongé Atobe sur la banquette et l’avait embrassé fougueusement. Le châtain avait rompu le baiser lorsqu’il avait senti la voiture s’arrêter. Ils se réinstallèrent et quelques minutes après, le chauffeur ouvrit la porte, laissant les deux garçons sortirent de la voiture.
-Ore-sama vous appellera quand il faudra venir le chercher.
-Bien.
Le chauffeur remonta dans la voiture et partit tandis que les deux garçons rentraient dans la maison. Elle était assez modeste et semblait petite aux yeux d’Atobe. Oshitari prit la veste de son capitaine et la posa sur le canapé avant de se diriger vers la cuisine suivi d’Atobe.
-Tu veux boire quelque …
Le châtain venait de l’attraper par le col et l’embrassait tendrement. Le brun passa une de ses mains à l’arrière de la tête d’Atobe et approfondit le baiser. Leurs langues se titillaient mutuellement, se battaient afin d’avoir le dessus. Oshitari fit descendre ses mains le long du dos de son capitaine pour finir sur les fesses de ce dernier. Atobe passa ses mains sur le torse du brun et arriva à la ceinture du pantalon qu’il commença à enlever. Son amant l’en empêcha et rompit le baiser.
-Ne sois pas si pressé…
-Oui mais…J’ai envie de toi.
Oshitari sourit et prit Atobe dans ses bras à la manière d’une princesse. Il monta les escaliers et le châtain profita de ce moment pour déposer des suçons dans le cou du brun. Une fois arrivé dans la chambre, Oshitari déposa doucement Atobe sur le lit, assez grand, et recommença à l’embrasser. Le châtain en profita pour faire ce qu’il n’avait pu faire juste avant et enleva la ceinture du brun. Il passa doucement ses mains sous la chemise de son joueur et alla titillé les grains de chair de son torse musclé. Oshitari eut un frisson qui lui parcourut le corps et Atobe en profita pour le faire basculer sur le côté afin de se retrouver au dessus de lui.
-A mon tour de prendre les commandes pour une fois.
Le brun sourit et se laissa faire. Pour une fois qu’Atobe prenait les initiatives…Le châtain déposa un léger baiser sur les lèvres du brun et commença à en déposer plusieurs le long du cou de ce dernier. Laissant au passage d’autres suçons, il alla mordillé un téton d’Oshitari puis s’occupa du deuxième. Il passa ensuite doucement sa langue le long du torse du garçon, redessinant chaque trait de ses muscles puis descendit plus bas. Il fut arrêté par le pantalon du brun qu’il enleva rapidement. Une légère bosse apparaissait sous le caleçon du joueur. Atobe libéra le membre prisonnier et le lécha doucement sur sa longueur. Oshitari se redressa légèrement et s’appuyant sur ses coudes. Il lança un regard pervers à Atobe qui prit alors le sexe du brun en bouche et commença de lents mouvements de va-et-vient…Tellement lents que c’était un véritable supplice pour Oshitari.
-A..Accè…lere…
Le châtain s’exécuta et bientôt, une semence blanche coula de sa bouche. Il sortit le membre du brun de sa bouche et lécha sensuellement ses lèvres en regardant Oshitari. Ce dernier lui sourit et se mit à quatre pattes, embrassant tendrement Atobe. Il le poussa délicatement contre le lit et le regarda.
-A mon tour…
Oshitari sortit de la poche arrière de son pantalon, la paire de menotte trouvait en allant chercher Atobe et lui attacha les poignets. Le contact froid des menottes sur sa peau fit parcourir un frisson le long du dos du brun. Un frisson de froid et d’excitation.
-C’est intéressant ce que tu as là…Tu les as trouvé où ?
-Sur le chemin en venant te chercher…
Ils se sourirent et le brun chevaucha le châtain. Son bassin était près du membre de son amant et tout en déboutonnant doucement la chemise de ce dernier, il le frotta doucement contre son membre.
-Ah !
Oshitari fit parcourir sa langue le long du cou d’Atobe, laissant à son tour plusieurs suçons à des endroits bien visibles. Il en déposa aussi sur le torse de son capitaine…aucune parcelle de peau n’était épargné.
-A…Arrête de m’exciter comme ça…Passe à autre chose…
-Et si je ne veux pas ?
Oshitari embrassa rapidement Atobe et lui enleva doucement le pantalon. Il enleva ensuite le caleçon et titilla du bout des doigts le membre dressé de son capitaine. Celui-ci émit un léger grognement et le brun recommença à lui lécher le torse. Il passa doucement près du membre du châtain mais l’évita doucement pour aller lui lécher l’intérieur des cuisses, laissant quelques suçons de plus. Puis voyant les regards noirs que lui lançait Atobe, il se décida à prendre en bouche le pénis de ce dernier. Il fit de brutaux mouvements de va et vient, arrachant des gémissements de plaisirs au châtain, qui ne mit pas longtemps à éjaculer sur le visage du brun. Atobe se releva doucement, passa ses bras autour du cou et lécha doucement sa semence sur le visage d’Oshitari, tel un chat, avant de l’embrasser fougueusement. Le brun poussa une nouvelle fois le châtain contre le lit et le pénétra d’un coup sec, arrachant un cri de douleur à son amant qui se cambra. Le joueur fit alors de léger mouvements de va et vient afin de réhabituer son capitaine à sa présence, ce qui fut assez rapide. Le châtain bougea lentement son bassin dans le rythme contraire au mouvement du brun, approfondissant ainsi la pénétration. Oshitari accéléra alors, cherchant le point sensible d’Atobe qui fit passer ses mains le long de son torse pour finir au niveau de son membre. Il le prit entre ses mains et commença à se masturber mais fut bien vite arrêter par son amant.
-Po…Pour…quoi ?
Le brun sourit et l’embrassa rapidement avant d’attraper les poignées d’Atobe par les menottes. Il positionna les mains de son amant au dessus de la tête de celui-ci.
-Laisse…les…là.
Atobe ne répondit pas et poussa un cri de plaisir. Oshitari venait de retrouver son point sensible. Il n’y avait dans la pièce que le bruit des respirations saccadés et des gémissements des deux garçons. Il faisait chaud et seul la lumière de la lune éclairé la chambre ainsi que les corps d’Atobe et d’Oshitari.
-Hum…
-J’ai …l’impression…que sa fait…des mois…
-Seulement…une petite…semaine…
-AH !
Le brun s’amusait à alterner des mouvements lents et rapides. Le châtain jouit alors sur le torse de son amant qui s’arrêta et fit passé ses mains le long du corps d’Atobe pour finir sur ses hanches. Il le souleva doucement et le châtain comprenant ce qu’il voulait faire se redressa difficilement en s’aidant du mieux qu’il pouvait avec ses mains menottés. Bientôt, Oshitari se retrouva allongé et chevauché par Atobe. Ce dernier posa ses mains sur le torse du brun et commença à bouger son bassin sur le membre de son amant, toujours en lui. Le corps d’Oshitari se cambra de plaisirs et posant ses mains une nouvelle fois sur les hanches du châtain, il le fit se mouvoir plus vite. Il accentua la pénétration par de grands mouvements de bassin en Atobe qui fit basculé sa tête en arrière hurlant de plaisirs. Le brun finit par jouir en son capitaine qui se laissa tomber sur son corps maculé de sperme. Tout deux haletants, il leur fallu une dizaine de minutes avant de retrouver un rythme cardiaque normal.
-Tu…me détache ?
-Ouais…
Oshitari poussa doucement Atobe sur le côté et attrapa son pantalon qui avait été négligemment balançait au sol. Il fouilla rapidement ses poches et regarda son capitaine avec un air désolé.
-J’crois que j’ai perdu la clé…
-Quoi ?!
Atobe se redressa et plaqua Oshitari contre le lit.
-Trouve-là.
Le brun posa sa main sur la tête du châtain et l’embrassa. Il sortit ensuite la clé des menottes de la poche arrière de son pantalon et détacha son amant qui prit une mine boudeuse.
-Franchement…
Il sourit, approcha son visage de celui du brun et passa sensuellement ses lèvres contre les siennes avant de l’embrassait fougueusement. Sa langue jouant avec celle du brun, se frôlant timidement ou se battant brutalement. Il rompit le baiser, haletant, et passa lentement sa langue le long de la nuque de son joueur, descendit le long de ses muscles et alla s’attardé sur son sexe. Il le lécha sur toute sa longueur, en fit lentement le tour et déposa quelques baisers. Il le prit ensuite dans sa bouche et le suça rapidement. Au bout de quelques minutes, Oshitari lui enleva de la bouche et laissa s’échapper son sperme sur le visage du châtain.
-Désolé.
Atobe s’essuya d’un revers de main et se leva du lit. Oshitari rougit vivement en voyant le corps nu de son capitaine couvert de suçons et de sperme.
-Où est la salle de bain ?
Le brun se leva et prit Atobe dans ses bras déposant de légers baisers sur ses épaules.
-Tu sais que tu m’excites vraiment là ?
-Je m’en doutes…
-T’es trop sexy comme ça…
-Ore-sama à un corps magnifique, ne ?
-Je t’accompagne dans la douche…
-Pervers.
Ils partirent tout deux dans la salle de bain tout en se caressant et s’embrassant…

OWARI !!!!

Alors Kitties-chan ? Ma fic dédicace te plait ? Lol sa m’a changé de faire Atobe en pervers xD Faut que je fasse gaffe à ne pas donner se caractère à Atobe dans Tasukete…enfin pas pour l’instant =D Si quelqu’un à un idée pour un titre…je suis preneuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cosplay-no-sekai.skyrock.com
makichan
Admin, soigneuse et meneuse d'action de l'association
Admin, soigneuse et meneuse d'action de l'association
avatar

Nombre de messages : 2427
Age : 31
Localisation : sur un vélo à côté de Kaido en plein footing ^^
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Dim 17 Fév - 3:37

Du bon lemon ^^
Je suis sure que ca va lui plaire, à Kitties!!!
Comment ne pas être un peu pervers avec Oshitari lol

_________________
Fushuuuu powaaaaaa!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://makichan.cowblog.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Dim 17 Fév - 4:47

Bon j'ai décidé que finalement j'allais lire ces fameuses fics :
>> pour retrouvaille : première chose à dire, pour la couleur des cheveux châtains et blonds ça me va, dans les images officiels du manga Jiroh et Atobe ont ces couleurs (contrairement à l'anime, mais bon c'est pas toujours une référence ça).
Sinon, c'était pas mal.

>> Tasukete, bon après les résumés et commentaires de ma senpai je me suis laissée tenter. Même si à la base ce couple me paraît improbable. (Je peux mettre Atobe avec plein de perso : Kabaji, Jiroh, Oshitari, Shishido, le manager, Tezuka, Sanada, mais pas Sengoku)
* chapitre 1 : hum, pas grand chose à dire dessus.
* chapitre 2 : /
* chapitre 3 : rahlala, et personne n'a envoyé de sms à Sengoku pour lui demander pourquoi il était pas en cours (et ainsi le réveiller pendant sa sieste), quels mauvais camarade il a. Hum bref, j'ai bien aimé la petite phrase d'Atobe "Jiroh ne bave pas sur les chaussures d’Ore-sama". Je me suis demandée aussi pourquoi Gakuto (et Jiroh) ne venaient pas au karaoke, ils sont punis ? (oui j'aime me poser des questions inutiles.)
* chapitre 4 : Ah kyun ! Akutsu est gentil ! (hum pardon pour ce petit commentaire de fan-girl mais.. j'adore Akutsu) Note qu'il y a quand même une forte probabilité pour qu'Akutsu n'ait pas le numéro de Minami, ni d'aucun membre du club de tennis. Mis à part ça, c'est bien qu'il soit pas OOC.
Autre petit détail, sans importance mais bon, Atobe doit largement flotter dans les vêtements de Choutarou vu leur 10cm de différence.
* chapitre 5 : Oh, y a des réveils dans les hôpitaux ? (question que je me pose réellement, je suis jamais allée à l'hôpital). Je sais pas si c'était très malin de la part de Sengoku d'embrasser Atobe juste après ce qu'il lui ait arrivé.
* chapitre 6 : /
* chapitre 7 : Oh ! Akutsu qui s'inquiète pour quelqu'un, de son ancienne équipe, et qui n'est pas Dan.. ?! Oo (dingue, dès qu'y a Akutsu qui débarque je réagis). Sengoku n'arrête pas son entraînement malgré sa blessure, l'est taré ce jeune !
Ah et moi aussi j'ai reconnu les fringues d'Atobe du DL3 !

>> déclaration : court mais mignon.

Bon, je lirais la suite plus tard, 7 chapitres d'un coup + deux one-shot c'est déjà bien.
Revenir en haut Aller en bas
Shigure-chan
Appat de l'association
Appat de l'association
avatar

Nombre de messages : 1273
Age : 27
Localisation : à la recherche de cosplays~
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Dim 17 Fév - 20:39

Makichan > merci ^^

Invi > Oo Merci d'avoir lu mes fics ^^ euh perso...Je ne me suis pas réellement occupé des détails dans ce genre ^^' mais bon je vais répondre aux questions ^^
Chap3: Bah disons que Sengoku dort souvent et que c'est devenu habituel pour les élèves de sa classe (mouais...j'aurais pu rouver mieux...) Pis Jiroh ne va pas au Karaoké parce que de toute évidence, il se serait endormi. Pour Gakuto...euh O_O
Chap4: J'adore Akutsu aussi (c'est pour ça qu'il intervient de temps en temps dans ma fic ^^) Disons que malgré le fait qu'il ai quitté l'équipe, il a le numéro de Minami...Pis euh...il s'entendait bien avec Sengoku.([size=9je suis nulle en recherche d'excuses TT_TT[/size]) Ah oui...j'avais oublié la différence de taille entre Ootori et Atobe...Pas d'excuse pour celui-ci a oins que...C'est un de ses vieux vêtements x) Pardon u_u
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cosplay-no-sekai.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Lun 18 Fév - 1:41

>> tasukete suite de mon commentaire
* chapitre 8 : oh tiens, c'est marrant mais ce style de Love-Hôtel, qui ressemble à un château me dit quelque chose (peut-être que c'était dans Excel Saga ou un truc comme ça que je l'ai vu..) N'empêche j'y pense à l'instant mais.. ils mettent jamais de préservatif dans tes fics !
* chapitre 9 : oh une fin de chapitre mimi. *_*
* chapitre 10 : oula ça commence bien, je me marre dès les premières lignes. C'est bien digne d'Atobe que de penser qu'il vaut mieux qu'il évite de se taper la tête contre un mur juste pour ne pas abimer son visage.
Mouarf, Gakuto se balance au lustre.. c'est.. original. (à noter donc : ne jamais inviter Gakuto chez soi...)
Sont pas chiés quand même Choutarou et Shishido pour faire des cochonneries chez Atobe.
* chapitre 11 : haa, je vais le dire cette fois même si j'y pensais quelques chapitres plus tôt. Banda, ça me perturbe son nom, j'ai eu l'habitude que les persos l'appellent Banji que je me souvenais pas qu'il s'appelait comme ça.
Dans le parc je les aurais bien imaginés tous les deux sur la balançoire (je regarde vraiment trop d'animes et de drama, ils font toujours ça dedans..).
* chapitre 12 : mutt, bon en fait là j'ai pas tenu pour lire la suite. les scénarios où ça se passe mal, j'aime pas trop, même s'il peut y avoir un happy end, j'ai du mal à tenir. (c'est à se demander comment j'ai fait pour regarder LIFE en entier)

* chapitre 15 : oué bon, j'ai lu vite fait parce qu'en regardant les commentaires après j'ai vu qu'Akutsu débarquait alors...
Hum bon, bref, j'aurais bien imaginé Akutsu présenter sa mère d'une façon plus.. gêné vu qu'à priori ça le dérange un peu que sa mère ait un air si jeune.
Ah et sinon, c'est mal mais toutes les appelations d'Akutsu me font marrer : "le grisé", "l'argenté"..
Dernière chose : je pense qu'à la place de Sengoku, sur la moto, je me serais aussi aggripée à la taille d'Akutsu mais pas parce que je manque de force, plus parce que sur une moto, je trouve ça beaucoup plus flippant de se tenir à l'arrière qu'à la personne qui conduit (du moins, rien que sur un scooter, avec un casque, en roulant à 50 à l'heure avec mon père j'étais morte de trouille)

>> note par rapport à ce que t'as pu dire entre-temps : guuh, je suis dégoûtée de voir tout ce qu'on peut acheter à Paris =_= Pourquoi y a rien à Bordeaux ?! (en plus en ce moment dans la boutique où j'ai acheté quelques goodies de Naruto et Bleach y a plus que du St Seya, la loose !)

>> indigestion :
* chapitre 1 : hum hum, je la sens bien cette fic, même si j'aime pas Rikkai.
* chapitre 2 : petite note sans intérêt mais tu peux varier les appelations pour Akaya, tu peux l'appeler le psychopathe à la place du brun (à moins qu'il n'y ait que moi qui lui donne ce surnom). Bref, c'était sympa ^^

>> la fic sans nom oshitarixatobe :
des menottes, par terre ?! Quelle étrange découverte..
hum, bon à part ça elle était bien.
Revenir en haut Aller en bas
Shigure-chan
Appat de l'association
Appat de l'association
avatar

Nombre de messages : 1273
Age : 27
Localisation : à la recherche de cosplays~
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Lun 18 Fév - 2:25

euh...en fait j'arrive pas à savoir si t'aimes bien Tasukete ou pas ^^' J'avouerais que j'écris comme les idées me viennent sans me tracasser pour les détails ^^'
Pis j'ai jamais fait de moto ou de scooteur donc bah...j'me doute bien qu'il vaut mieux s'aggriper à la taille du conducteur mais bon...u_u

ah! jme souviens de ce que je voulais faire à la fin de ma fic =_= le pourquoi du comment les menottes sont arrivé par terre...sa m'était sortie de la tête...j'vais surement faire un bonus pour cette fic xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cosplay-no-sekai.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Lun 18 Fév - 2:27

ton histoire est sympa c'est juste que j'ai un peu de mal avec les passages où ça se passe mal. faut croire que je suis pas si sadique que je le pense, j'aime pas voir des persos torturés (mentalement ou physiquement).
bref, pour la moto en général les gens se tiennent derrière, mais j'ai jamais compris comment ils faisaient pour pas tomber et je tenterais pas de voir si on tient bien dans cette position.
Revenir en haut Aller en bas
Shigure-chan
Appat de l'association
Appat de l'association
avatar

Nombre de messages : 1273
Age : 27
Localisation : à la recherche de cosplays~
Date d'inscription : 04/12/2007

MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Lun 18 Fév - 2:49

lol ok...bah euh...Désolé mais les persos torturés psychologiquement et physiquement...j'avouerais que j'aime bien...(ça c'est encore un coup de Shina =_=)

Pour la moto j'essayerais pas non plus xD

Sinan personne n'a une idée pour la fic OshitariXAtobe?


Bonus

Ootori regardait fixement son senpai depuis une bonne dizaine de minutes…Ce dernier se retourna.
-Quoi ?
-Hein ?
-Pourquoi tu me regardes fixement depuis tout à l’heure…J’me sens observé…
-Eto…Shishido-senpai ?
-Quoi?
-Pourquoi on est caché derrière ce buisson?
Shishido passa ses mains dans ses cheveux, se mit face à son kohai et posa ses mains sur ses épaules.
-Tu as bien dû voir qu’Oshitari et Atobe sortaient ensemble non ?
-Evidemment !
-Bien…Tu te souviens quand Kabaji est parti pour le local en plein entraînement pour voir ce que faisait Atobe et qu’il est revenu seul ?
-Oui
-Et qu’il a rougit fortement après nous avoir regardé ?
-…Oui ?
-Il a dû surprendre Oshitari et Atobe en pleine action…
-Ca ne me dit toujours pas ce qu’on fait derrière ce buisson…
-J’y viens ! Sois pas si impatient Choutaro !
-Ok… Donc…depuis ce jour ils ont pas couché ensemble ?
Shishido posa sa main sur la bouche d’Ootori et tourna la tête vers la route. Comme prévu, Oshitari allait chez Atobe…Encore heureux ! Il lui en avait assez parlé comme ça ! Bah oui…entre Seme, on parle projet sexe…enfin passons ! Voyant que le brun était totalement perdu dans ses pensées, Shishido enleva sa main de la bouche de son amant et attrapa quelque chose dans sa poche. Il les fit glisser rapidement contre le sol et quelques minutes après, Oshitari marcha dessus.
-Intéressant…
Il remonta ses lunettes et continua de marcher. Après avoir vérifié qu’il était assez loin, Ootori demanda au brun.
-Et donc ?
-Bah c’est pas compliqué ! Je lui donne de quoi s’amuser ce soir !
-Evidemment…
Ootori se leva, enleva rapidement la terre qui s’était déposé sur ses fesses et ses genoux, puis sortit de sa cachette. Shishido fit de même et dû courir pour rattraper son amant qui filait déjà en marchant rapidement.
-Bah quoi ? Tu me fais la tête ?
-Nan.
-Mouais…
Il attrapa la main d’Ootori qui se retourna et le regarda dans les yeux.
-Et pour nous ? T’as prévu quoi ce soir ?
Le brun sourit et recommença à marcher en tenant fermement la main du grisé.
-He he t’es jaloux ?
-Un peu...
-Je vais m’occuper de toi alors...
Il sortit de l’autre poche de son pantalon une laisse…
-On va chez moi ?
-Shishido-senpai…
Le grisé se pencha et embrassa tendrement le brun. Ils marchèrent encore quelques minutes et arrivèrent devant chez Shishido. Ils entrèrent et montèrent directement dans la chambre. Là, le brun ferma la porte à clé et alla sortit de son armoire des oreilles ainsi que des gants en forme de pattes de chien.
-Pervers !

FIN !

voila c'est con et je viens de l'écrire pendant que je m'en rappelais...c'est le "Comment les menottes sont arrivé par terre?" xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cosplay-no-sekai.skyrock.com
makichan
Admin, soigneuse et meneuse d'action de l'association
Admin, soigneuse et meneuse d'action de l'association
avatar

Nombre de messages : 2427
Age : 31
Localisation : sur un vélo à côté de Kaido en plein footing ^^
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Lun 18 Fév - 5:07

J'adore cette explication!!!
Surtout Oshitari qui tombe sur l'objet en question et se dit que c'est une bonne idée lol

_________________
Fushuuuu powaaaaaa!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://makichan.cowblog.fr/
Lily.B
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de messages : 526
Age : 31
Localisation : A mi chemin entre Hyotei et Rikkaidai en faisant un détour par Seigaku XD
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Lun 18 Fév - 11:58

Je rejoins l'avis d'invi... Je n'aime pas spécialement quand les perso se font torturer physiquement... Du moins ça dépend le contexte :
Je vais prendre pour exemple mon perso de fic original Alec.. C'est le fils d'un mafieux, donc qu'il tue de sang froid c'est normal... Qu'il se fasse battre par son père c'est aussi normal... De même pour mes autres perso dans cette histoire qui sont eux aussi en proie à la mafia. Mon récit est de base assez noir donc la violence est quasi obligée.. Mais je sais d'avance que je vais avoir du mal à écrire ses scènes pq je n'aime pas du tout ce genre de situation mais j'y suis 'obligé'. Après y'aura décrire avec les détails et seulement suggérer. Ca dépendra des scènes...
Bref tout ça pour dire que la violence gratuite non.
NB : Je ne suis pas entrain de me plaindre, si je suis aps contente j'avais qu'à pas traité le sujet XDDD

Pour ce qui est de la torture psychologique, je ne dirais rien, les trois quarts de mes écris sont basés la dessus pq j'avoue j'adore ça... (j'en connais à qui ça doit moins plaire *regarde en coin Fuji*) Mais il y'a plusieurs manières de le faire... le tout plus ou moins suggerer ^^
J'avoue préferé la suggestion pq ça a tout un travail pyschologique sur le lecteur... Quand il ne sait pas ce qui se passe il s'inquiète davantage je dirais...
Explications confuses je suis désolée confused
Pour vous dire à quel point je traumatise Fuji, j'arrive à me faire flipper quand je mets à sa place... Mais bien Smile J'espère que ce sera aussi le cas pour vous quand j'aurais vaincu cette histoire (Une petite voix dans ma tête me dit qu'il faudrait déjà que je la commence lol! )

Bref un looooong post pour rebondir sur la remarque d'invi et te dire Shigure-chan qu'avec un autre style d'écriture, une autre manière de tourner ton action... Ca passerait peut-être mieux... Du moins pour moi lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://llilyb.livejournal.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Lun 18 Fév - 12:38

makichan je me rattraperé, tu ma devancé 2 fois d'affilé, je ne perdrais pas!!!!!!!! burning
MERCI SHIGU CHAN!!!!!!!!!!!!!!!! c'est magnfique merveilleux un vrai bonheur!!!! bin oui mon psi psu est un pervers et encore vous avez rien vue lol blush nwc

c'est étrange je vois toujours ootori en seme moi, bizar bizar ce point de vue lol, perver de shishido va! kukuku
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   Lun 18 Fév - 14:18

oh, chouette l'explication de comment les menottes sont arrivées là ! J'aime bien cette idée ^^
Sinon comme Kitties je vois plus Choutarou comme le seme, enfin c'est surement parce que tous les doujins que j'ai lus était dans ce sens-là.
Pour le titre de la fic... je saurais pas lui donner de nom.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bric à Brac de Shigure-chan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bric à Brac de Shigure-chan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chan Chan - Buena vista ( pour Chris)
» [ DE ] Punkt 12/RTL Exclusiv - Itw de Dennis K. sur la love-affair de Bill
» Site d'enregistrement playback
» Kate Bush , pas la fille du président hein!
» Spontini-Opéras

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tenimyu Eternity :: Autres :: créations-
Sauter vers: